fbpx

Protocole d’une séance de médiumnité par Mischa Harmeijer

Préambule

Ce protocole est en raison d’une communication très claire pour le médium (Mischa Harmeijer) et le consultant (Vous) pour un déroulement en situation parfaite avec les esprits, sans manipulation mentale du médium, ni influence par la pensée du consultant. Toute autre forme de contact médiumnique peut abuser et décrédibiliser les contacts avec les esprits par la manipulation mentale du médium. Le consultant a besoin de respecter et surtout comprendre « La loi de la nature » qui gouverne l’être humain. Une séance avec les désincarnés est organisée par l’au-delà pour une raison précise et jamais pour votre propre désir et toutes autres intentions du consultant (nouvelles, avenir, désir matérialisme, ego etc.) seront rejetées par les bons esprits.

Pourquoi une séance de médiumnité ?

  1. Aide au deuil (Un défunt a besoin de comprendre son passage vers l’autre côté, cela prend du temps. Le contact est très difficile, et même pas possible avec des passages douloureux qui n’ont pas respecté « la loi de la nature » Suicide, meurtre, guerre. Chaque date de départ est prévue est pas influençable par l’être humain.)
  2. Preuves de la vie après la mort.

Déroulement d’une séance de médiumnité

Aucun partage d’information par le consultant sur le contact demandé entre le secrétariat et environnement proche du médium avant la séance. Le consultant vient pour lui-même et jamais pour une autre personne encore vivante. La séance est fixe à la demande du consultant et jamais à l’initiative du médium et ne peut pas être dans un but matérialiste ou prédiction de l’avenir, car les esprits ne répondent pas au futur.

  • Avant la séance, le médium demande la permission, protection et l’assistance des esprits.
  • Le médium peut avoir le contact avec ses mains sur un bijou, objet, photo ou carte d’identité (pas de photos sur portable) dans une enveloppe ou retournée, pas observable au visuel du médium.
  • L’information à partager est toujours destinée aux autres que le médium et ne peut pas manipuler l’avenir pour le récepteur (consultant), mais apporter sa contribution à trouver une solution ou éclairer une situation qui a eu lieu dans le passé, mais avant de partager une information, le médium devrait donner des preuves aux consultants afin de vérifier que le médium est connecté au bon flux d’informations données par les bons esprits.
  • La durée est fixée par l’au-delà est doit être respectée.
  • Après la séance le médium remercie l’au-delà pour sa communication et protection.

« Pour comprendre l’invisible (les esprits / les désincarnés), il faut s’élever par la pensée au-dessus de notre horizon matériel et moral et nous placer à leur point de vue ; ce n’est pas à eux de descendre jusqu’à nous, c’est à nous de monter jusqu’à eux. »