LIVRE VIVE L’AU-DELÀ, TOME II – L’ÉCHELLE DE LA RÉINCARNATION

9,90

Livraison: France – La Poste (lettre suivie) / Internationale – La Poste (standard)
En stock (peut être commandé)

En stock (peut être commandé)

Description

Grâce aux textes reçus, qui dévoilent la connaissance de base de l’âme et donc de l’homme, nous pouvons non seulement nous reconnaître et découvrir le voyage de notre âme, mais aussi en apprendre davantage sur les sept vies terrestres de l’âme dans différents corps humains, ainsi que sur la manière dont l’âme découvre les six émotions. Celles-ci ont déjà été étudiées au cours des siècles précédents, mais elles ont été, plus tard, sorties de leur contexte par l’homme moderne, faute de reconnaître l’importance de l’âme dans une vie humaine.

Extrait:

INTRODUCTION

Dans L’HUNARÉ, nous traitons de la réincarnation et du rôle important qu’elle joue dans la formation de notre âme, jusqu’à ce que celle-ci soit presque parfaite. Il y est également indiqué que l’acceptation de l’existence de la réincarnation donne une impulsion supplémentaire au travail important de l’âme, qui est appelé – amélioration -. Ce que l’on peut conclure de la connaissance de l’« HUNARÉ », c’est qu’il faut plusieurs expériences pour comprendre toute la vie de l’âme et l’accepter. Dans la pure incarnation, l’humain, qui est en réalité une fusion du corps et de l’âme, est moins important que l’âme, parce que l’humain est temporaire. C’est un élément qui meurt et se recycle, alors que l’âme ne meurt pas. Autrement dit, l’être humain est mortel et l’âme est immortelle.
L’âme est retirée du corps lorsque le corps est sans vie. À ce moment-là, lorsque la mort s’est installée, l’âme naît de nouveau dans l’Au-delà, seulement si celle-ci accepte l’Au-delà, accepte que la réincarnation existe et que c’est une partie importante de sa vie d’âme. Si elle ne croit pas encore à l’existence d’un Au-delà – ce qui est le cas dans ses premiers cycles de vie –, elle restera un temps dans la sphère terrestre, entre la sphère humaine et l’Au-delà.
La réincarnation prendra plusieurs cycles, sur terre et dans l’Au-delà. Lorsqu’une âme commence son cycle de vie sur terre, elle naît dans un corps humain. L’âme nouvellement née ne connaît pas les sentiments, elle est donc inexpérimentée. Quand une âme a terminé tous ses cycles à travers la planète Terre et l’Au-delà, elle est à l’opposé. C’est donc une âme qui a expérimenté et contrôle tous les sentiments. Nous pouvons alors parler d’âme presque parfaite. L’âme parfaite n’existe pas parce que c’est le Créateur de l’âme.
Les cycles de l’âme durent des années, des siècles, et chaque âme avance à son propre rythme. Il n’y a pas de loi pour cela. Le nombre d’expériences est toujours identique, mais au rythme déterminé par les circonstances de la vie de l’âme elle-même.
Il n’y a que sept cycles qui sont divisés en deux parties. La première partie se compose des trois premiers cycles de vie, dans lesquels l’âme est dominée par tout ce qui est matériel : argent, pouvoir et domination. Ensuite, l’âme entre dans son quatrième cycle, mais pour le comprendre, nous devons d’abord expliquer les cycles suivants (5, 6 et 7), ceux des sentiments. Le septième marque la dernière résidence de l’âme sur terre. Les trois derniers cycles sont à l’opposé des trois premiers : l’âme dominée par le matériel est maintenant dirigée par les sentiments et la spiritualité. Dans ce cycle, l’âme recherche tout ce qui n’est pas dominé par la matière.
Le quatrième cycle est un cycle entre la matière et le sentiment, c’est donc un cycle très difficile pour une âme. Dans cette phase, elle veut continuer sans aucune forme de domination de la matière, vivre dans les sentiments. Mais parce que l’âme n’est pas encore complètement expérimentée, elle ne comprend pas encore totalement ce sentiment et est donc souvent malheureuse, car cela ne se déroule pas comme elle le souhaite. À ce stade, de nombreuses personnes développent une sensibilité plus aiguë de leurs cinq sens. Ils sont justement amplifiés pour traverser ce quatrième cycle, qui va les préparer aux trois derniers cycles de l’âme.
Dans l’ensemble, la réincarnation, comme tout ce qui a été créé dans la vie, est un événement fantastique. Tout se déroule parfaitement, comme il se doit, car tout est arrangé conformément aux lois de la vie. La réincarnation est un apprentissage permanent, dont on ne connaît pas le début ni la fin, qui correspondent à la naissance dans un corps et à l’après septième cycle. En effet, cela serait impossible à comprendre avec notre capacité mentale. L’âme commence son voyage de réincarnation au premier cycle dans le corps d’un être humain et elle part au septième cycle dans l’Au-delà. 
La vie qui nous a été donnée est entièrement conforme au souhait du Créateur.